Le Verger pédagogique

Niché aux pieds des murailles, près du Jardin d'Ozé (entre la place Lamagdelaine et la place du Plénître), ce jardin public regroupe un patrimoine d'arbres fruitiers, de rosiers anciens, de plantes vivaces, médicinales et aromatiques. Il est à la fois un lieu d'apprentissage, de promenade et d'expérimentation destiné au grand public et à nos adhérents.

 

La Société d'Horticulture de l'Orne y a réuni une étonnante diversité d'arbres fruitiers et surtout deux anciennes variétés fruitières locales : la poire 'Figue d'Alençon' et la poire 'Doyenné d'Alençon'.

 

Des roses normandes ou évoquant la Normandie agrémentent aussi ce verger : la rose 'Triomphe d'Alençon', la rose 'Belle de Rémalard', la rose 'Fantin Latour' et la rose 'Thérèse de Lisieux'.


ACTU :

Le 1er samedi du mois de 10h à 12h : entretien du verger par les bénévoles de la SHO.

 


Séance de greffage en couronne chez Bernard COULON le 31 mars 2017


Début Août 2016, Patrick BOIVIN et Alain MORAND ont réalisé un composteur au verger pédagogique :

 


Télécharger
Informations complémentaires.docx.pdf
Document Adobe Acrobat 417.5 KB

Télécharger
Verger pédagogique semaine 32.pdf
Document Adobe Acrobat 182.5 KB
Télécharger
Carpocapse.jpg
Image JPG 1.0 MB

Télécharger
Verger pédagogique semaine 31.pdf
Document Adobe Acrobat 180.4 KB

Télécharger
Verger pédagogique semaine 28.pdf
Document Adobe Acrobat 175.8 KB

Télécharger
Verger pédagogique semaine 26.pdf
Document Adobe Acrobat 99.6 KB

Télécharger
Verger pédagotique semaine 24.pdf
Document Adobe Acrobat 548.8 KB

Télécharger
Situation verger pédagogique (semaine 23
Document Adobe Acrobat 100.2 KB

Télécharger
Verger pedagogique conseils de mai.pdf
Document Adobe Acrobat 175.2 KB

OÏDIUM

 

 

 

 

C'est une maladie cryptogamique. Les attaques résultent de la germination des conidies. Elles forment, sur les feuilles normalement développées, des taches blanchâtres poudreuses qui n'envahissent pas la totalité du limbe.

 


PUCERON LANIGÈRE

 

Sa présence sur les branches est décelée par les masses floconneuses blanches qu'il sécrète.

Son auxiliaire : la coccinelle, plus exactement sa larve.

La septempunetata (7 points) ou la harmonia axyridis (coccinelle asiatique).